irenekaufer.be

Ceux qui s'en vont

Ceux qui s'en vont d'un pas léger

Ne s'encombrent pour voyager

Ni de regrets ni de chagrins

A l'heure de leur dernier train

Et nous restons là sur le quai

A nous étreindre paniqués

En les regardant disparaître

Tournant le dos à la fenêtre

 

Ceux qui s'en vont n'ont pas un geste

Pour ceux qui restent


Ceux qui s'en vont le coeur devant

La tête traversée de vent

Connaissent toutes nos pauvres ruses

Et nos peines ils s'en amusent

Ils se moquent de nos discours

De nos tardifs serments d'amour

De nos sermons de nos tourments

Et de nos meilleurs sentiments

 

Ceux qui s'en vont souvent détestent

Tous ceux qui restent

 

Ils se moquent de notre deuil

S'ils ont parfois la larme à l'oeil

C'est pas de nous abandonner

Mais nos fleurs leur chatouillent le nez

Pourtant d'un coup de nostalgie

Avant de souffler la bougie

Avant de plonger dans l'effroi

Puisqu'ils n'auront plus jamais froid

 

Ceux qui s'en vont laissent leur veste

A ceux qui restent

 




Mis à jour (Mardi, 01 Novembre 2016 15:53)