clics

Whitesplaining et sparadrapgate, vu par Rokhaya Diallo

"Sparadrapgate"

Cette histoire de sparadrap, de coiffure ou de lunettes, c'est ce qui m'avait frappée lors du récent colloque sur les afro-féminismes et les féminismes musulmans. D'autant plus frappée que je n'y avais jamais pensé. Que j'avais le confort de ne jamais avoir dû y penser.
Pourtant je sais que c'est au nom de ce même "impensé" - l'homme blanc considéré comme représentant de l'ensemble de l'humanité - que, par exemple, certaines maladies (cardiaques notamment) des femmes sont sous-diagnostiquées et mal soignées, parce que les symptômes, comme les médicaments, sont adaptés aux hommes.
Et voilà que ma couleur de peau ou la forme de mon nez sont elles aussi faussement "universelles" (du moins dans notre monde occidental) et que je n'étais même pas obligée de m'en rendre compte.
La violence des réactions subies par Rokhaya Diallo fait penser aux ricanements (au mieux...) que subissent tant de féministes lorsqu'elles dénoncent le "masculin universel" et le "privilège mâle". Le "whitesplaining" qu'elle dénonce est si proche du "mansplaining".
Un argument de plus pour des moments de non-mixité choisie, car elle "permet aux personnes comme moi d’échanger sereinement quant à leur condition : des sujets graves mais aussi des choses qui semblent anodines aux yeux de la majorité blanche, sans risque d’être exposé·e à des ricanements condescendants ou à des commentaires dubitatifs".


 

Culture du viol

oui, c'est long et répétitif, parce que c'est ce qui fait justement la force de ce texte : la répétition. Pour comprendre ce qu'est la "cutlure du viol"

http://www.mauvaiseherbe.ca/2016/10/23/inventaire/

 

Une saine humiliation (Blog Anathème)

" L’emploi est devenu si médiocre, il est une telle source de souffrances psychiques et sociales qu’il faut se préoccuper, outre de sa compétitivité financière, de sa compétitivité oppressive. Il est dès lors parfaitement logique et souhaitable que le gouvernement mette en place des mesures qui, hors de toute considération d’efficacité, permettront d’humilier les parasites que sont les chômeurs. Ce n’est que par le spectacle de leur avilissement que les véritables cibles de ces politiques pourront être atteintes : les travailleurs. Ceux-ci, souvent tentés de se plaindre et de revendiquer, doivent en effet comprendre qu’il y a pire que leur condition, bien pire, et que la chute est proche, bien proche, s’ils ne savent se tenir."

 

http://revuenouvelle.be/Une-saine-humiliation

 

Blogs féministes

On ne rend pas suffisamment hommage à celles et ceux qui nourrissent votre réflexion, la renforcent ou au contraire, ont le mérite de vous faire douter.

Je vous présenterai donc ici mes "femmages" (le premier pour Diane Lamoureuxui a créé ce terme) à des blogs ou des textes féministes. Ceux qui m'ont le plus interpellée en tout cas.

De colère et d'espoir : le blog de Suzanne Zaccour, qui n'hésite pas à bousculer les évidences. Récemment, par exemple, une  sérieuse coup de frein à l'enthousiasme soulevé par le discours féministe d'Emma Watson à l'ONU.

 

Rencontre avec Martine Cornil

Pour réécouter l'émission : http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1804265&;channel=lapremiere

Mis à jour (Dimanche, 07 Avril 2013 18:20)

 
Plus d'articles...