Claques

... à l'ouverture des magasins le dimanche


Si toi aussi...

... tu t'ennuies avec tes proches ?
L'idée d'une partie de foot avec les potes te fatigue d'avance ?
Une après-midi dans le jardin, entre voisin/e/s, t'apparaît comme un fardeau dont tu ne sais comment te débarrasser ?
La perspective de lire, d'écouter ou de faire de la musique, te donne mal à la tête ?
Au soleil des parcs, à l'ombre des forêts, tu préfères les néons des lieux où ne pénètre pas la lumière du jour ?
Et chaque fin de mois, tu te retrouves devant le même casse-tête : comment vider le solde positif de ton compte en banque, alors que tu manques si cruellement de temps durant la semaine ?

Alors...
Réjouis-toi !
Car ce dimanche 24 mai, au centre de Bruxelles, les magasins seront ouverts, le parking gratuit et il y aura plein d'animations pour te convaincre que oui, oui, oui, tu désires par-dessus cette ouverture du dimanche !

Tu pourras enfin acheter ce livre que tu n'auras pas le temps de lire ;
ces baskets pour les balades que tu ne prendras pas le temps de faire ;
des cadeaux pour tes enfants avec lesquels tu n'auras pas pris le temps de passer une journée entière ;
et peut-être aussi une petite douceur pour mamie que tu n'as vraiment pas le temps d'aller voir dans son home.

Allez, bon dimanche à toi !

 

... à la Société Wallonne des Eaux

... pour cette pub :

Homme 1: « Ici Dan Gagnon,la SWDE m’a demandé de vous passer un message. »
Homme 2: « La quoi ? »
Homme 1: « La Société wallonne des eaux. »
Homme 2: « Pas de panique. Moi non plus je savais pas ce que ça voulait dire »
Homme 1: « Bon, apparemment, si vous déménagez et que vous ne voulez pas payer dans le vide, allez sur leur site swde.be. Ils vont vous expliquer quoi faire. Parce que, bon, payer pour de l’eau que t’utilises
plus, c’est un peu comme payer une pension alimentaire à ton ex alors que tu ...qu’elle... Vous voyez ce que je veux dire ? »

Le non paiement des pensions alimentaires est un combat masculiniste de choc. C'est une situation qui enfonce bien des femmes dans la pauvreté, si bien que l'Etat a fini par créer le SECAL, pour soutenir les plus précaires.
Qu'une société publique utilise une pub masculiniste est un scandale.

A suivre !

.

Mis à jour (Mercredi, 10 Décembre 2014 10:43)

 

... à la Libreelgique

qui, en cette journée internationale pour l'élimination des violences envers les femmes, aborde le sujet dans sa rubrique... Lifestyle.

 

... à la Foire du Livre Politique de Liège

A la Foire du Livre Politique de Liège, ce w-e, fort sympa par ailleurs, le débat de clôture du samedi 8 novembre s'intitulait "Le mal en politique". On aurait pu aussi bien l'intituler "Le mâle en politique". Sur un vingtaine d'intervenants, deux femmes ! (allez, disons peut-être 3, les prénoms étant indiqués par une simple initiale). On se serait cru au Forum économique de Davos ou sur un plateau de Mise au Point ! Comment est-ce possible d'en être encore là, dans un lieu progressiste de débats ! L'an dernier, des féministes liégeoises avaient déjà organisé une action de protestation. L'an prochain, amies de Liège et d'ailleurs, on leur fonce dedans si ça se passe de la même façon ?

Mis à jour (Dimanche, 09 Novembre 2014 15:24)

 

... à Mise au Point

Dans l'émission phare de débats de la RTBF, service public, les femmes sont très minoritaires. Pour passer d'une impression à un décompte, voici ce qu'il en est précisément au 1er semestre 2014 (avant et après d'importantes élections).

De janvier à juin, on a donc pu voir (hors l'Indiscret ou les Face à Face qui auraient sans doute aggravé les statistiques) 148 hommes et 35 femmes. En pourcentage, on frôle donc les 20% de femmes, soit une invitée pour quatre hommes. A noter que les choses se sont légèrement améliorées de puis le départ d'Olivier Maroy : on est passé de 16,5% au premier trimestre à 22% au deuxième.

Plus significatif encore, du point de vue de l'image que peuvent laisser ces plateaux dans la tête des téléspectateurs/trices : au cours de ces six mois, il n'y a eu qu'une émission absolument partiaire (3 hommes, 4 femmes), cet événement a eu lieu le 22 juin. Pas une seule fois (PAS UNE !) les femmes n'ont été plus nombreuses que les hommes ; dans 21 émissions sur 22, les hommes ont été majoritaires, et et à 5 reprises, ils ont même été les seuls représentants de l'humanité. Je ne répéterai pas ici pourquoi cela me paraît contredire l'idée que l'égalité H/F est un acquis et qu'en plus, c'est un message très négatif pour les jeunes (heureusement, ils et elles ne doivent pas être nombreux/ses à regarder l'émission un dimanche midi !)

Les détails :

13 janvier : 7H, 1 F

20 janvier : 7H

27 janvier : 6H, 1F

Janvier : 20H, 2F

2 février : 4H, 2F

9 février : 5H, 3F

16 février : 7H

23 février : 6H

Février : 22H, 5F

2 mars : 9h, 1F

9 mars : 8h, 3F

16 mars : 6h, 2F

23 mars : 8h, 2F

30 mars : 8h, 1F

Mars : 39H, 9F

Bilan trimestriel : 81H, 16F

 6 avril : 7h, 2F

13 avril : 5h, 3F

20 avril : pas d'émission

27 avril : 6h, 1F

Total avril : 18H, 6F

3 mai : 7h, 1F

10 mai : 6 H

17 mai : 5H, 3F

25 mai : élections, pas d'émission

Total mai : 18h, 4F

1 juin : 6H

8 juin : 10H, 1F

15 juin  ; 4H, 2F

22 juin : 4h, 4F (allélujah, grand événement !)

29 juin : 7H, 2F

Total juin : 31H, 9F

Total 2e trimestre ; 67H, 19F

Total 1er semestre 2014 : 148H, 35F

Mis à jour (Dimanche, 13 Juillet 2014 09:19)

 
Plus d'articles...